Etant un grand fan de l’univers Gears of War, je ne pouvais pas passer à côté du troisième volet des aventures de Marcus Fenix et sa compagnie de joyeux lurons en guerre contre les vilains streums qui squattent la planète Sera. C’est donc reparti pour un tour, mais cette fois, armé jusqu’aux dents grâce à une Edition Epic qui annonçais du lourd sur le papier il y a quelques mois! Qu’en est-il?

Reçu par transporteur mardi, c’est avec une joie sans fin que j’ai atomisé déballé le carton de protection pour y découvrir à l’intérieur l’imposante boite qui met directement dans l’ambiance, Gears of War ne fait pas dans la demi-mesure!

Première constatation en prenant en main la boite contenant la médaille Octus : c’est lourd! Effectivement la qualité est au rendez-vous, la décoration et les finitions sont excellentes et donne vraiment l’impression d’être tout droit sorti du jeu. L’ouverture ce fait par le bas et rien que là on sent que Microsoft a mis les moyens, les charnières opposent une légère résistance pour que la boite ne s’ouvre pas tout seul une fois debout.

A l’intérieur se trouve la médaille de service Octus remise au père de Marcus. Mouler dans un métal de bonne qualité la médaille est en taille réel se qui donne vraiment un cachet d’authenticité à l’objet. Au verso un code unique y est finement gravé pour débloquer le personnage multijoueur d’Adam Fenix. La médaille est également accompagné d’un diplôme “officiel” sur papier transparent avec filigrane et d’une photo bien vieillit du jour de sa remise (avec un petit mot doux du président en personne à l’arrière, huhu!), ainsi que d’un drapeau en tissus de la C.G.U. (un peu trop petit à mon goût).

D’autres documents viennent agrémenter les effets personnels du père de Marcus. Le schéma technique du rayon de l’aube qui lui à valut sa nomination parait diablement authentique, usures dans les pliures, traces et ratures en tout genre, il y a même les marques d’une tasse à café négligemment posé dessus! On y trouve également une lettre adressée à son fiston, une photo de lui même en armure de la C.G.U. (avec une fois de plus un petit commentaire à l’intention de sa femme), ainsi que ses dernières volontés et testament, le tout bien évidemment traduit en français!

Viens en plus de ça s’ajouter le traditionnel Artbook de 96 pages écrites par Tom Bissel, auteur à succès et joueur à ses heures perdues.

Conception et illustrations de Gears of War propose de retracer les origines de la licence depuis le début avec un historique, de nombreuses interviews et concept art qui apporte énormément d’informations sur l’univers Gears of War.

On y trouve également le jeu (encore heureux!) dans une simple boite au format DVD, mais avec une jaquette en plastique transparent qui rappelle fortement les disques de données utilisée dans le jeu. Sympa, mais simpliste. A son bord, le manuel du jeu, une planche de stickers et des codes pour débloquer un lot de 5 armes multijoueurs ainsi que 2 jours offert au XBox Live Gold.

On termine ce déballage par le meilleur et pas des moindres puisque le bébé de 30 cm de haut en impose tout autant par son poids que par les détails et la finition exemplaire. Marcus ne plaisante pas et ça se voit! Créée par Chris Perna, directeur artistique d’Epic Games et sculpté par les gars de chez Triforce, la posture est vraiment bien choisie et impose le respect! Tout y est, depuis la montre à son poignet, en passant par les éraflures de son armure, des veines courant sur ses gros bras bodybuildés et de tout son attirail. Et ce qui fait également plaisir, c’est de voir enfin le visage du héro retranscrit à la perfection.

         

A noter que les parties bleutées sur ses épaules et dans son dos, ainsi que les coulures d’émulsions au sol sont phosphorescentes dans le noir à condition que la statuette est été baigné dans la lumière une bonne partie de la journée. Le diorama fournis avec est vraiment sympathique, même si ce dernier ne se trouve pas à l’échelle par rapport à Marcus, il a l’avantage de plonger directement la statuette dans l’ambiance du jeu.

Voilà donc un collector bigrement chargé en contenu de qualité et qui valait largement son prix de 120 billet. On sent que Microsoft a fait de gros efforts pour bichonner son titre fétiche et faire plaisir aux nombreux fans du soft. En tout cas pour ma part je suis plus que comblé, surtout que Marcus Fenix et la médaille Octus ont trouvé une place de choix dans ma vitrine. Des collectors comme celui-ci, on en voudrais tout le temps! Sur ce, je retourne découper du luisant à grand coup de Lanzor :twisted:
Étiquettes : , , , , , ,

Alors que la bêta vient juste de fermer ses serveurs, les fans du grand poète Marcus Fenix seront heureux d’apprendre que les pré-commandes des deux éditions collector de Gears of War 3 ont débuté ce weekend. La première sobrement appelé édition collector est disponible pour un peu moins de 80€ et contiendra :

Le jeu Gears Of War 3

Une boite Octus Award avec une réplique de médaille en taille réelle

Un drapeau CGU

Les effets personnels d’Adam Fenix dont les mémoires de la famille Fenix et son testament

1 DLC : le personnage d’Adam Fenix débloqué en mode multijoueur

Quant aux fans absolus, ils se tourneront sans aucun doute vers l’édition Epic qui s’annonce vraiment énorme avec une statue de Fenix de presque 2 kilos! Et pour la rondelette somme de 130€ cette édition Epique vous proposera aussi :

Le jeu Gears of War 3

– Une statue de Marcus Fenix en PVC, elle pèse 1,7kilo pour 28,5 cm de haut et 22,5 cm de large. :o

Un artbook du jeu nommé  The Art and Design of Gears of War de Tom Bissell (96 pages)

– Une boite Octus Award avec une réplique de médaille en taille réelle

Un drapeau COG bleu

Les effets personnels d’Adam Fenix dont les mémoires de la famille Fenix et son testament

2 DLC : le personnage d’Adam Fenix débloqué en mode multijoueur et un pack de skins d’armes

Décidément les fans du jeu ont été très rapide puisqu’aujourd’hui cette Epic Edition est déjà en rupture de stock sur Amazon. D’un autre côté je comprends mieux pourquoi lorsqu’on voit la qualité exceptionnelle de la statue présenter dans la vidéo ci-dessous par Chris Perna, le directeur artistique d’Epic;-)

Étiquettes : , , , ,
EditionCollector.fr © 2015